Aller au contenu principal

Les produits de terroir : un secteur en constante évolution

Le secteur des produits de terroir bénéficie d’une attention particulière. Ainsi, et depuis l’avènement du Plan Maroc Vert en 2008, pas moins de 200 produits de terroir ont pu être inventoriés. 
Les produits du terroir marocain offrent un potentiel de production annuelle important qui dépasse les deux millions de tonnes et qui est capable de générer un chiffre d’affaires de plus de 14 milliards de DH par an.
Ce secteur emploie plus de 3 000 groupements de producteurs (coopératives, GIE, unions, …). Il se caractérise, en outre, par une forte représentativité féminine, avec plus de 50% de l’ensemble des adhérents constitué de femmes. Entre 2008 et 2018, le nombre de journées de travail généré annuellement par groupement a bondi de 147%.

Une stratégie de développement multi-axes

Une stratégie a été élaborée pour le développement de ce secteur très important pour l’économie rurale. Elle repose sur la protection et la promotion du patrimoine national en matière de produits de terroir, mais également sur la valorisation de ces produits. Cette stratégie a été déclinée en plans de développement régionaux, pour permettre d’organiser les acteurs de production en vue de fournir des gammes de produits qui puissent répondre aux normes sanitaires et de qualité. Les plans mis en place ont également pour but d’optimiser la promotion des produits et de mettre en place un cadre approprié pour les professionnels qui opèrent dans le secteur.

La stratégie de développement des produits de terroir s’articule autour de quatre axes importants : Tout d’abord, l’amélioration des conditions de production à travers une mise à niveau des unités de valorisation des groupements, et ce, conformément à la réglementation en vigueur en matière de sécurité sanitaire. Ensuite, l’amélioration et l’appui à l’accès au marché (emballage, packaging, étiquetage, manifestations agricoles, …), notamment pour les petits producteurs organisés en groupements. Enfin, le renforcement des capacités des producteurs (formation, visites, …) et la promotion des produits de terroir (édition d’ouvrages et de livres, campagnes publicitaires,…).
 

Principales réalisations 2008-2019

Depuis 2008, pas moins de 600 groupements opérant dans le domaine des produits de terroir ont pu être accompagnés. Plus de la moitié de ces groupements sont féminins. Le nombre des adhérent(e)s touchés par les différentes actions a atteint 13 500 bénéficiaires, dont 6 500 sont des femmes. Pas moins de 250 unités de valorisation aménagées ou construites ont été mises en place, et près de 600 nouvelles unités de valorisation mises à niveau. Le nombre d’unités disposant d’une autorisation ou d’un agrément ONSSA est passé à plus de 350 unités, tandis que le nombre d’organisations professionnelles opérant dans le secteur des produits de terroir est passé de 400 à plus de 3 000. Le chiffre d’affaires par groupement a connu grâce à ces différentes interventions une amélioration significative d’environ 200%.

La labellisation, la clé pour le développement de la filière

La labellisation des produits du terroir marocain a été retenue dans le cadre du Plan Maroc Vert parmi les principaux axes de développement des produits présentant des qualités spécifiques, en l’occurrence les produits de terroir. La labellisation a plusieurs objectifs parmi lesquels la valorisation, la protection et la promotion des produits de terroir, le développement des zones rurales et l’amélioration du revenu des agriculteurs, l’organisation des filières de production des produits de terroir…

Dans le cadre de la loi 25-06 relative aux Signes Distinctifs d’Origine et de Qualité (SDOQ), trois signes distinctifs d’origine et de qualité sont retenus : le Label Agricole, l’Indication Géographique (IG) et l’Appellation d’Origine (AO).

 

imgimg

 

Arsenal juridique en vigueur

Principales réalisations 2008-2019

54


Indications Géographiques

6


Appellations d’Origine

6


Labels Agricoles

Produits labellisés

Casablanca-Settat



Indication géographique protégée « RAISIN DOUKKALI »

OBJECTIFS DE L’IGP :

  • Améliorer les revenus des familles rurales vivant dans la région en valorisant le raisin de table ;
  • Faire face à la déperdition des superficies plantées en vignoble Doukkali et au vieillissement de ce vignoble ;
  • Promouvoir et défendre le nom du raisin Doukkali au niveau local, national et international ;
  • Contribuer à l’amélioration de l’organisation des circuits de commercialisation du produit.

Indication géographique protégée « COING OUED EL MALEH »

OBJECTIFS DE L’IGP : 

  • Valorisation et protection du produit contre les usurpations d’appellation ;  
  • Conservation du savoir-faire ancestral local, notamment en matière du greffage du cognassier ;
  • Renforcer l’information des consommateurs sur la qualité et l’origine du produit ; 
  • Création d’une dynamique de développement local et régional visant la promotion d’une activité agricole et touristique

Indication géographique protégée « PIMENT FORT ZENATYA »

OBJECTIFS DE L’IGP :

  • La protection du nom du produit, sa notoriété et le savoir-faire de la population locale ;
  • Promouvoir et valoriser le Piment Fort Zenatya sur le marché national ;
  • Contribuer à l’organisation de la filière ;
  • Contribuer au développement rural et économique de la région

Indication géographique « FIGUE OULED FREJ »

OBJECTIFS DE L’IG :

  • Valorisation et promotion de la figue Ouled Frej.
  • Protection de la qualité et de la notoriété de la figue Ouled Frej.
  • Amélioration du revenu des producteurs locaux des figues.

Les cookies

Dans le cadre de l’amélioration de ses services, des cookies pourront être placés sur l’ordinateur de l’utilisateur en vue de générer des statistiques sur l’utilisation du site Internet du Ministère de l'Agriculture (les pages les plus visitées, la fréquence d’accès au site, etc). Les statistiques générées à l’aide de ces cookies sont conservées pour une durée de deux ans.

En poursuivant la navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies.