Aller au contenu principal

Filière Biologique

Mode de production basé sur le respect du cycle naturel des espèces animales et végétales, l’agriculture biologique a débuté au Maroc vers les années 1990 et a gagné en importance dans le cadre du Plan Maroc Vert. Ce mode de production agricole interdit l’usage des intrants et des produits chimiques de synthèse à toutes les étapes depuis la
production jusqu’à la commercialisation, en passant par la transformation et le transport. Le développement de la filière biologique au Maroc répond à la stratégie marocaine de valorisation et de promotion de la qualité des produits agricoles de qualité spécifique, notamment les produits de terroir et les produits biologiques.

Cadre juridique et réglementaire 

La production biologique au Maroc est régie par la loi n°39-12 relative à la production biologique des produits agricoles et aquatiques et son texte d’application entré en vigueur en septembre 2018.

Le Maroc est le deuxième pays d’Afrique à s’être doté d’une législation propre en matière de production biologique, dans le strict respect de la réglementation internationale.

Pour le contrôle et la certification des produits biologiques, le Département de l’Agriculture a agréé jusqu’à aujourd’hui deux organismes de contrôle et de certification accrédités à l’échelle internationale.

Pour la commercialisation sur le marché national des produits sous le label BioMaroc, les produits sont soumis préalablement au contrôle et à la certification d’un organisme de contrôle et de certification agréé à cette fin et qui atteste de leur conformité aux dispositions de la réglementation en vigueur.

Chaîne de valeur

Les principales espèces cultivées en mode de production biologique au Maroc demeurent l’olivier, l’amandier, les plantes aromatiques et médicinales (PAM), les agrumes et les cultures maraîchères. En plus de la cueillette spontanée, 12 000 ha de superficies cultivées sont réservés à l’agriculture biologique, pour une production totale d’environ 120 000 tonnes.
80% de la superficie cultivée est répartie entre 5 principales régions de production : Fès-Meknès, Marrakech-Safi, Souss-Massa, Casablanca –Settat et Rabat-Salé-Kénitra.
Pour la cueillette spontanée, les principales espèces concernées demeurent l’arganier, les PAM, le caroubier, la figue de barbarie et les câpres.

Quant aux exportations des produits biologiques, elles ont atteint un volume d’environ 17 000 tonnes (dont 10 000 tonnes de produits transformés et 7 000 tonnes de produits frais). Les principales espèces exportées sont les agrumes, les primeurs, les jus d’orange congelés, la fraise surgelée, l’huile d’olive et l’huile d’argan.

Chaine de valeur de la Filière Biologique

Réalisations et impacts

En 2019, la superficie biologique cultivée a été multipliée par 3 pour atteindre 12 000 ha contre 4 000 ha en 2010. La production biologique a suivi la même tendance à la hausse en passant de 40 000 T en 2010 à environ 120 000 T en 2019. 


Dans le même sillage, les exportations des produits biologiques ont réussi à connaître une nette augmentation d’environ 17 000 T exportées en 2019 contre 10 000 T en 2010. Dans ce contexte d’augmentation de la production liée à l’agriculture biologique, ce ne sont pas moins de 1,4 million de journées de travail qui ont pu être comptabilisées en 2019. Un peu partout à l’échelle nationale, le pays a connu l’émergence de magasins bio spécialisés suite à l’augmentation de la demande nationale pour les produits biologiques. 
 

Les cookies

Dans le cadre de l’amélioration de ses services, des cookies pourront être placés sur l’ordinateur de l’utilisateur en vue de générer des statistiques sur l’utilisation du site Internet du Ministère de l'Agriculture (les pages les plus visitées, la fréquence d’accès au site, etc). Les statistiques générées à l’aide de ces cookies sont conservées pour une durée de deux ans.

En poursuivant la navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies.