Aller au contenu principal

Filière Cameline

L’élevage camelin joue un rôle socio-économique très important et constitue l’une des principales sources de revenus pour beaucoup de familles dans les provinces du sud du Maroc, notamment pour les familles d’éleveurs transhumants. Cette filière contribue fortement à l’approvisionnement en viande et en lait pour la population locale. Répandu à plus de 90% dans les régions du sud (Guelmim-Oued Noun, Laayoune-Sakia El Hamra et Dakhla-Oued Eddahab), le cheptel camelin compte environ 183 000 têtes. Les principales races camelines élevées sont :

  • le Marmouri (race à lait)
  • le Guerzni
  • le Khouari
  • le JmalJbel (races à viande)

L’alimentation du cheptel camelin dépend principalement des ressources pastorales, dans les régions du sud du Royaume, sur une superficie de près de 21 millions ha. Le mode d’élevage pratiqué est dominé par le type extensif, basé sur les déplacements et la transhumance des troupeaux vers les parcours. Il existe quelques élevages semi-intensifs à la périphérie des villes (Haouch), constitués de chamelles laitières.

Indicateurs clés

183 000


Nombre de têtes

(2019)

3 598 T


Production de viande

(2019)

225 M DH


Valeur Ajoutée

(2019)

2,7 MJT


Emploi

(2019)

Réalisations et impacts

Le secteur camelin a connu un essor important depuis 2008. Ainsi, le nombre de têtes de camelins est passé de 160 000 en 2008 à 183 000 en 2019, enregistrant de fait une évolution de 14 %. La production de viandes est, quant à elle, passée de 1 930 tonnes en 2008 à 3 598 tonnes en 2019, en augmentation de 86 %. La valeur ajoutée de la filière a évolué de 84 % entre 2008 et 2019, pour atteindre 225 millions de DH en 2019. De même, la création d’emplois a évolué de 1 511 journées de travail en 2008 à 2,7 millions de journées de travail en 2019.

Principales réalisations 2008 - 2019

Indicateurs d'impact

Chaîne de valeur de la filière

Les cookies

Dans le cadre de l’amélioration de ses services, des cookies pourront être placés sur l’ordinateur de l’utilisateur en vue de générer des statistiques sur l’utilisation du site Internet du Ministère de l'Agriculture (les pages les plus visitées, la fréquence d’accès au site, etc). Les statistiques générées à l’aide de ces cookies sont conservées pour une durée de deux ans.

En poursuivant la navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies.