Aller au contenu principal

Coopération bilatérale

Une multitude d’accords couvrant les cinq continents

La coopération bilatérale et technique constitue pour le Département de l’Agriculture un outil incontournable de modernisation et de mise à niveau du secteur agricole. Elle est centrée sur la prise en charge des besoins liés à la mise en œuvre et à l’efficience des instruments de la politique agricole en termes d’expertise, de formation et de transfert technologique.

Les objectifs de cette coopération sont déclinés autour de plusieurs axes :

  • Le positionnement géopolitique du Maroc dans son environnement régional, continental et international ;
  • Le renforcement des relations diplomatiques avec les pays partenaires ;
  • Le renforcement des relations économiques et des investissements ;
  • La promotion des investissements étrangers dans le secteur agricole marocain ;
  • La promotion du Label Maroc des produits agricoles ;
  • Le développement du savoir-faire dans l’innovation technique et la maîtrise des procédés de production et de valorisation, afin d’y apporter de la valeur ajoutée, sur un marché international de plus en plus compétitif et mondialisé.

Lors de la dernière décennie, la coopération bilatérale a connu un développement sans précédent couvrant les cinq continents, à travers la signature d’une multitude d’Accords, de Conventions, de Mémorandums d’Entente et de Programmes Exécutifs dans divers domaines tels que les productions végétales et animales, la santé animale, la protection phytosanitaire, la recherche agricole et forestière, l’ingénierie de la formation, etc.

MAROC - ALLEMAGNE

Elle est passée d’un mécanisme d’aide et de soutien technique de la partie allemande à la partie marocaine, à un partenariat gagnant-gagnant entre deux pays amis, au cours des dix dernières années. Le cadre légal de coopération entre les deux ministères en charge de l’Agriculture dans les deux pays est régi par l’accord de partenariat signé en 2010 lors du Salon International de l’Agriculture à Meknès (SIAM). Les deux parties participent d’ailleurs activement aux évènements et salons de l’agriculture organisés dans les deux pays chaque année, dont notamment le SIAM et la Semaine Verte de Berlin.

Une convention dans le domaine de la sécurité alimentaire a été signée entre le l’Office Fédéral pour la Protection des Consommateurs et la Sécurité Sanitaire des Aliments de la République Fédérale d’Allemagne (BVL) et l’ONSSA.

Inauguration officielle du Centre d'excellence maroco-allemand pour la modernisation de l’agriculture, ayant fait l’objet d'une Déclaration d’Intention signée en 2011.

Lancement des discussions sur le Projet de Dialogue Technique Agricole et Forestier (DIAF). Signé une année plus tard, il porte dans sa première phase (2020-2023) sur l’assistance technique dans les domaines de l’agriculture biologique, de la professionnalisation des groupements agricoles et de l’amélioration des méthodes de planification et de gestion des forêts nationales y compris l’élargissement du système de traçabilité pour le bois. Ledit projet a d’ailleurs fait l’objet d’un accord signé en 2019.

Signature d’une convention de mise en place du centre international de conseil agricole (CICA), dans le cadre du prolongement du projet du Centre d’Excellence maroco-allemand (CECAMA) pour une troisième phase.

MAROC - CHINE

La coopération avec la République Populaire de Chine dans le domaine agricole est riche d’une expérience d’une trentaine d’années. Elle touche aussi bien le volet technique que le volet financier, sanitaire et de recherche agronomique. Le bilan de la coopération maroco- chinoise dans le domaine agricole est riche et prometteur, comme en témoignent les nombreux projets initiés dans le secteur. Et les liens de coopération entre les deux pays sont promis à encore plus de renforcement dans le cadre de l’initiative « Belt and Road », et à travers le Forum sur la Coopération sino- africaine (FOCAC). Le Maroc a participé à ce sommet - tenu du 1 er au 4 septembre 2018 – avec une délégation conduite par M. le Chef du gouvernement. Les travaux dudit sommet ont permis de tracer les principaux axes de coopération Sino-africaine à inscrire dans le Plan Beijing 2019-2021.

Signature de deux conventions dans les domaines sanitaires vétérinaires et phytosanitaires conclues lors de la visite du Chef de Gouvernement en Chine ;

Signature d’un Mémorandum d’Entente visant à consolider les relations de coopération entre le Maroc et la Chine dans le domaine de l’irrigation, à l’occasion de la visite au Maroc du Ministre chinois des Ressources Hydriques, M. TIAN Xuebin.

MAROC -ESPAGNE

La coopération entre les deux pays en matière d’investissement est importante : Un grand nombre d’investisseurs espagnols dans le secteur agricole sont installés au Maroc dans les principales zones de production intensive : (Souss-Massa -40 entreprises-, Loukkos -18 entreprises-, Haouz, Gharb, etc…).

Ces entreprises agro-industrielles opèrent dans plusieurs filières (rosacées, fraise, asperge, framboise, agrumes, olives, semences, …) et dans le secteur de la distribution d’intrants (pépinière, fournitures, matériels, etc…). La coopération entre le Maroc et l’Espagne se démarque par le développement d’une coopération décentralisée avec les Régions espagnoles notamment les Régions de la Catalogne et de l’Andalousie. C’est ainsi qu’avec l’Andalousie a été réalisé le programme de coopération transfrontalière Espagne-frontières extérieures (Poctefex). Avec la Catalogne a été institué un cadre légal via la signature de Déclarations Communes Pluriannuelles.

Etablissement d’un cadre institutionnel par la signature du protocole d’entente relatif à la coopération et l’assistance mutuelle dans le domaine de l’élevage.

Création du Comité mixte maroco-espagnol des fruits et légumes. Objectif : définir des outils de concertation pour une meilleure coordination des exportations, et le respect des dispositions de l’accord Maroc-UE, en particulier le volet concernant la tomate.

MAROC – RUSSIE

La coopération entre le Maroc et la Russie est marquée principalement par la promotion des échanges des produits agricoles. Elle est régie par une assise juridique assez développée. A noter par ailleurs que les relations de coopération entre les deux pays ont été hissé à un niveau supérieur avec la déclaration sur le partenariat stratégique approfondi, approuvée lors de la visite en Russie de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, en mars 2016.

Signature d’un Accord : de coopération dans le domaine de la quarantaine végétale entre le gouvernement du Royaume du Maroc et le gouvernement de la fédération de Russie.

Signature d’un Mémorandum d’Entente entre le service Fédéral pour la surveillance Vétérinaire et Phytosanitaire Russe (SFSVP) et l’ONSSA portant sur le contrôle phytosanitaire des végétaux et produits végétaux

Signature d’un Protocole de coopération dans le domaine de la sécurité des agrumes exportés du Maroc vers la Fédération de la Russie entre l’ONSSA et le SFSVP

  • Signature d’un Mémorandum d’Entente entre le service Fédéral pour la surveillance Vétérinaire et Phytosanitaire Russe et l’ONSSA
  • Signature d’un Mémorandum d’Entente dans le domaine de la surveillance vétérinaire

  • Signature d’un Mémorandum d’Entente de coopération agricole, portant sur la coopération technique ;
  • Signature du Protocole du Corridor Vert qui porte sur la promotion des échanges commerciaux ;

MAROC - ETATS UNIS D’AMERIQUE

La coopération avec les Etats Unis d’Amérique est régie par l’Accord de libre-échange signé le 15 juin 2004 à Washington. Ledit accord entré en vigueur le 1er janvier 2006 s’applique au commerce des marchandises aussi bien agricoles qu’industriels et commerce des services. Les principales dispositions du volet agricole s’articulent autour de l’administration et gestion des quotas, des mesures de sauvegarde spéciales, des mesures sanitaires et phytosanitaires et des règles d’origine.

Cette coopération s’effectue à travers l’échange de visites de travail et d’expertise notamment dans les domaines de l’adaptation aux changements climatiques, la santé animale et végétale et le commerce. Des rencontres sont également organisées dans le cadre des consultations et échanges réguliers entre les deux parties depuis l’entrée en vigueur de l’accord de libre-échange entre le Maroc et les Etats-Unis.

Le Gouvernement du Maroc et le Gouvernement des Etats Unis d’Amérique, ont signé une convention de don (GA). Grâce à ce programme (Compact I), le Projet Arboriculture Fruitière (PAF) a été mis en œuvre. Un deuxième programme de coopération (Compact II) a été conclu avec le gouvernement des Etats-Unis d’Amérique, représenté par Millennium Challenge Corporation (MCC) ayant pour objectif de rehausser la qualité du capital humain et d’améliorer la productivité du foncier.

Rencontre, à Marrakech, entre M. le Ministre et M. Ken Isley, Chef de l’Agence américaine de l’agriculture des pays tiers au sein du département américain de l’agriculture (USDA).

Rencontre, à Rabat, de M. Aziz Akhannouch, Ministre de l’Agriculture, de la Pêche Maritime du Développement Rural et des Eaux et Forêts avec M. Gregg Doud, négociateur principal au commerce agricole des Etats-Unis qui relève du Bureau exécutif du Président américain.

MAROC – AUSTRALIE

Depuis mars 2010, date de signature du protocole d’accord entre le Maroc et l’Etat d’Australie Occidentale, (Ministère de l’agriculture, de l’Alimentation et de la Pêche), et jusqu’en février 2019, date de la dernière visite du Ministre Aziz Akhannouch dans ce pays, les activités de coopération entre le Département de l’Agriculture marocain et son homologue australien ont connu une nette amélioration. Ces activités concernent les domaines de la recherche, de la production et la santé animale, de l’investissement et de la commercialisation des produits agricoles. La dernière visite du Ministre en Australie en 2019 a été par ailleurs une occasion pour apprécier tout le chemin parcouru depuis mars 2010, date de signature du protocole d’accord entre les deux pays, et d’explorer les pistes de renforcement de la coopération bilatérale notamment en ce qui concerne :

  • L’offre potentielle d’exportation de produits agricoles marocains en Australie ;
  • La coopération dans le domaine de la sécurité sanitaire des produits alimentaires ;
  • Les axes de coopération dans le domaine de la recherche agricole ;
  • Et les axes de coopération dans le domaine de l’irrigation et l’aménagement de l’espace agricole.

Participation de l’Australie comme invité d’honneur du Salon International des Viandes rouges, organisé par la FIVIAR.

Visite au Maroc d’une délégation australienne composée du Haut-Commissaire pour le Commerce et l’Investissement pour la région MENA et le Directeur Général d’AGWEST Food Security.

Achèvement de la mise en œuvre du Project Adapting Conservation Agriculture for Rapid Adoption By Smallholder Farmers in North Africa (CANA) démarré en 2012.

Organisation à Rabat, par la Commission Australienne du Commerce et de l’Investissement (AUSTRADE), de la sixième édition de son événement annuel « AUSTRALIA UNLIMITED 2018 » qui s’est focalisé sur le secteur de l’agriculture et de l’agro-alimentaire.

Participation officielle de l’Australie au Salon international de l’Agriculture au Maroc à Meknès.


Coopération multilatérale

Une coopération riche et diversifiée

Le Maroc se positionne en partenaire de choix pour les organisations multilatérales œuvrant dans les domaines de développement agricole et rural. Cet intérêt est justifié par les potentialités agricoles et les innombrables atouts dont jouit le Maroc mais également par le dynamisme du secteur agricole impulsé par les stratégies adoptées depuis l’indépendance notamment le Plan Maroc Vert et la stratégie Génération Green 2020-2030.

Dans ce cadre, le Département de l’Agriculture entretient des liaisons de coopération avec un certain nombre de partenaires techniques multilatéraux dont la concrétisation s'est traduite par des activités de transfert de technologie, des échanges d'expérience, d'organisation et de participation à des sessions de formation et des stages de perfectionnement.

Organisation des Nations Unies pour l’Alimentation et l’Agriculture

Depuis l’ouverture de sa Représentation à Rabat en 1982, la FAO a accompagné le développement du secteur de l’alimentation et de l’agriculture du Maroc. Depuis 2012, cette coopération est régie par un Cadre de Planification à moyen terme, nommé le Cadre de Programmation Pays (CPP), dans les domaines de l’agriculture, des forêts, des pêches, de la sécurité alimentaire et nutritionnelle et du développement rural durable. Ainsi, deux CCP ont été signés entre le Gouvernement du Maroc et la FAO et ce, pour les périodes 2013-2016 et 2017-2020.

Le dernier plan, signé en avril 2017, porte sur un montant global estimé à 37,6 millions de dollars. Ce cadre de programmation vise trois domaines prioritaires, à savoir :

Domaine 1 : Le développement durable, inclusif et efficace des systèmes alimentaires et forestiers. Dont le montant alloué est de 14,9 millions de dollars.

Domaine 2 : La gestion durable, inclusive des ressources naturelles et des espaces fragiles face aux changements climatiques. Pour ce domaine et vu son intérêt, le CPP prévoit une somme de 19,4 millions de dollars.

Domaine 3 : Le développement de la coopération Sud-Sud et triangulaire pour parvenir à la sécurité alimentaire, réduire la pauvreté et gérer durablement les ressources naturelles. Les 3.3 millions de dollars restants seront mobilisés pour financer les activités de ce domaine.

Arab Center For The Studies Of Arid Zones And Dry Lands

Le Centre Arabe pour les Études des Zones Arides et des Terres Sèches (ACSAD), joue un rôle très important dans le domaine de la coopération entre différents programmes de recherche interarabes. Les principales activités de ce centre dans le cadre de la coopération avec le Département de l’Agriculture tournent autour de la recherche agronomique appliquée, le transfert de technologies adaptées, l’appui à la formation et au perfectionnement ainsi qu’aux échanges des résultats de recherches avec les pays arabes.

Dans le cadre de cette coopération, l’INRA a bénéficié d’un large programme de recherche / formation scientifique et technique portant sur l’enrichissement du patrimoine génétique national, l’équipement de stations et laboratoires et la protection des ressources. Une dizaine de cadres ont bénéficié des échanges d’expérience à travers la participation aux ateliers, stages et forums dans le cadre de cette coopération.

Economic And Social Commission For Western Asia

La Commission Economique des Nations Unies pour l'Asie de l'Ouest, appartient à l'espace économique arabe de la civilisation islamique. Comptant dix-sept États membres, elle encourage le développement économique et social grâce à la coopération régionale et sous régionale et à l'intégration, qui est le pilier du développement économique et social.

L’adhésion du Maroc à la Commission Économique et Sociale des Nations Unies pour l'Asie occidentale (ESCWA) en 2012 a contribué au renforcement de ses relations avec les pays de l'Orient et l’Ouest arabes, de même qu'elle a contribué à faire connaître la riche expérience marocaine auprès de cette instance. Le Département de l’Agriculture s’est fait représenter, depuis 2015, aux travaux des ateliers et réunions des points focaux, dédiés aux changements climatiques et à la sécurité alimentaire.

Comité Permanent pour la Coopération Économique et Commerciale de l’Organisation de la Coopération Islamique

Le Comité Permanent pour la Coopération Économique et Commerciale de l’Organisation de la Coopération Islamique (COMCEC) est la principale plateforme multilatérale de coopération économique et commerciale du monde islamique, qui compte 57 pays membres ainsi que 5 pays observateurs qui sont répartis sur quatre continents. La vision stratégique du COMCEC, est axée sur "l’augmentation de la productivité du secteur agricole et le maintien de la sécurité alimentaire dans les pays membres".

Parmi six groupes de travail au sein de cette organisation, le groupe « agriculture » représente une plate-forme régulière d’échange et de partage d’expériences et de bonnes pratiques, la création d’une compréhension commune et le rapprochement des politiques dans ce domaine. Le Département de l’Agriculture, a participé aux travaux des réunions de coordination annuelles ainsi que celles du groupe de travail chargé des questions agricoles.

Organisation Arabe pour le Développement Agricole

L’Organisation arabe pour le développement agricole (OADA) a été créée par le Conseil de la Ligue des États arabes. Basée à Khartoum, elle a commencé ses activités en 1972 mais l'adhésion de tous les États membres de la Ligue arabe ne s'est achevée qu’en 1980.

Le Maroc est impliqué dans tous les domaines d’activités de l'organisation touchant la préservation des ressources naturelles, la protection de l'environnement, la sécurité alimentaire, la formation et le transfert de technologie. Les perspectives de développement de la coopération avec cette organisation régionale restent très prometteuses, surtout en termes de partage de l’expérience marocaine, de formation et renforcement des capacités, d’études et de recherche scientifique.

Coopération Sud-Sud

Une vision, des engagements et des approches

La vision du Royaume, telle que portée par Sa Majesté le Roi Mohammed VI, est basée sur la particularité de la relation historique entre le Maroc et ses partenaires du continent, et s’inscrit dans un schéma inédit construit autour des notions de co-développement, de solidarité sud-sud renforcée et de forte dimension sociale.

Le ministère de l’Agriculture, de la Pêche Maritime, du Développement Rural et des Eaux et Forêts a instauré de nouveaux dispositifs d’échange et de partenariat avec ses homologues africains et ses partenaires techniques et financiers, favorisant ainsi un transfert de compétences et de savoir pour des projets de développement communs.

Les Hautes Orientations Royales et les engagements pris par le Maroc dans le cadre des conventions signées (comme celle de la Déclaration de Marrakech sur la Coopération Sud – Sud, en décembre 2014) tiennent compte des défis communs des pays africains en matière de sécurité alimentaire, de développement agricole et rural, et également de développement durable.

Cette Coopération Sud-Sud (CSS) se distingue par l’échange d’expériences, le partage d’expertise et le transfert de compétences. Il s’agit d’une coopération horizontale entre les pays africains sur la base du principe de solidarité qui met en cause la dichotomie traditionnelle entre donateurs et bénéficiaires à travers des partenariats mutuellement bénéfiques. Les différents accords techniques bilatéraux signés avec les pays africains permettent une contribution du Gouvernement du pays hôte pour la mise en œuvre de cette coopération. Une autre approche consiste dans la contribution du pays fournisseur, lorsque les pays créent un fonds fiduciaire ou financent des projets spécifiques. Le Fonds fiduciaire Maroc- FAO d’un montant d’un million de dollar américain en est un exemple.

Il y a également la coopération triangulaire, lorsque les fonds sont fournis par une tierce partie, généralement un bailleur de fonds. Ce Programme de Coopération Triangulaire Sud- Sud (CTSS) entre le Maroc et certains pays du continent africain a pour objectif de transférer les expériences de développement agricole réussies vers ces pays afin de contribuer à la réalisation de la sécurité alimentaire en appuyant une agriculture durable.

Son objectif spécifique est de valoriser l'expérience et le savoir-faire marocains et de faciliter le partage avec d’autres pays du Sud. Les pays bénéficiaires pourront tester des solutions, les adapter et les reproduire. L’initiative contribuera ainsi à faciliter l’inventaire des bonnes pratiques et des innovations qui pourront être adaptées et reproduites dans d’autres pays du continent.

Dans ce cadre de coopération, le Maroc s’est engagé dans plusieurs programmes de développement sud-sud, dont notamment :

img5
 
 

Principaux accords de coopération signés avec les pays africains

Initiative AAA

 

Le continent africain doit faire face à des défis gigantesques en termes d’adaptation aux changements climatiques, dans un contexte déjà difficile de développement économique et social insuffisant, de ressources naturelles menacées, de pression démographique et d’insécurité alimentaire.

Depuis qu’il a assumé la présidence de la 22ème Conférence des Parties à la Convention Cadre des Nations Unies sur les Changements Climatiques (COP22) en 2016, le Royaume du Maroc n’a eu de cesse de défendre la cause de l’adaptation aux changements climatiques, sur le plan national comme au niveau africain. La présidence marocaine de la COP22 proposait de donner un signal fort en faveur de l’adaptation et d’amplifier la voix des pays les plus vulnérables, des pays les moins avancés et des Etats insulaires, pour mettre en lumière les défis auxquels ils sont confrontés, de proposer des solutions à leur portée et de peser sur les possibilités d’action en leur faveur.

L’Initiative pour l’Adaptation de l’Agriculture Africaine aux changements climatiques (Initiative AAA), lancée par le Royaume du Maroc en avril 2016, quelques mois avant la tenue de la COP22 à Marrakech, vise ainsi à contribuer à la sécurité alimentaire en Afrique, par la promotion des pratiques d’adaptation aux changements climatiques, le renforcement des capacités des acteurs et la canalisation des flux financiers vers les populations les plus vulnérables. Dans le cadre de la coopération Sud-Sud avec les pays africains, le Maroc a œuvré depuis la COP22, à la mise en place des conditions nécessaires de réalisation des ambitions d’adaptation de l'agriculture africaine aux changements climatiques.

Pour réaliser au mieux ses actions en Afrique, l’Initiative AAA est en partenariat avec plusieurs autres organisations et initiatives internationales et régionales de développement et de renforcement de capacités, partageant la même préoccupation des effets du changement climatique, telles que la Commission Mondiale sur l'Adaptation, l'Alliance pour une Révolution Verte en Afrique (AGRA), l'Organisation des Nations Unies pour l'Alimentation et l’Agriculture (FAO), la Banque Africaine de Développement  (BAD), etc. Dans le cadre des activités scientifiques, l’Initiative AAA a noué des liens avec plusieurs institutions et organisations de recherche agricole, telles que le CIMMYT, l'UM6P, INRA- Maroc, INRA-France, le CGIAR, le CIAT, l'ICARDA, ASRIC, Embrapa, ICBA, IFPRI, IWMI, NASAC, etc.

Pour assurer une bonne gouvernance de cette initiative, la Fondation pour l’Adaptation de l’Agriculture Africaine aux changements climatiques « Fondation AAA » a été créée à l’initiative de Sa Majesté Le Roi Mohammed VI que Dieu l’Assiste. Elle a pour but d’œuvrer en vue de réduire la vulnérabilité de l’agriculture africaine face aux changements climatiques.

La Fondation compte parmi ses membres le Ministre de l’Agriculture, de la Pêche maritime, du Développement Rural et des Eaux et Forêts, le Ministre délégué chargé de la Coopération Africaine, le Président du Conseil économique, social et environnemental, le Ministre de l’Agriculture et du Développement rural de la Côte d’Ivoire, le Ministre de l’Agriculture et du Développement rural du Nigéria, le Président de la Banque Africaine de Développement, outre des représentants d’institutions financières et des experts.

L'Initiative AAA est reconnue par l'Union Africaine, en tant que véhicule pour canaliser le financement climatique et la mise en œuvre de projets pour que l'agriculture africaine puisse faire face aux changements climatiques. L'initiative AAA est actuellement soutenue par 36 pays africains et par une solide coalition de partenaires internationaux et marocains.

Pour plus d’information, veuillez consulter le site Web https://www.aaainitiative.org/

img5

Les cookies

Dans le cadre de l’amélioration de ses services, des cookies pourront être placés sur l’ordinateur de l’utilisateur en vue de générer des statistiques sur l’utilisation du site Internet du Ministère de l'Agriculture (les pages les plus visitées, la fréquence d’accès au site, etc). Les statistiques générées à l’aide de ces cookies sont conservées pour une durée de deux ans.

En poursuivant la navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies.